Contactez-nous +33 (0)2 96 58 08 75

Cabinet de Recrutement spécialisé

Depuis de nombreuses années, W Entreprise procède au recrutement de nombreux collaborateurs clés ou de haut niveau :

  • Directeur Général
  • Assistante de direction
  • Directeur Commercial
  • Directeur de Production
  • Directeur Administratif et Financier
  • Chef de produit
  • etc.

* Uniquement dans le cadre de missions de conseil.

Plus de 12 ans d’expérience

Des missions personnalisées, menées par deux consultants seniors

Audit

Audit de l’organisation. Quel besoin effectif de recrutement ?

La Recherche des candidats

La conduite des entretiens

La passation des tests d’aptitude et de personnalité

Intégration du candidat dans le poste et dans l’entreprise

Notre Approche originale (les +)

Recrutement - W-Entreprise
En amont du recrutement
nous intervenons pour définir les besoins en ressources humaines (diagnostic d’organisation, possibilités de mutations internes, recrutements externes, fiche de poste, profilage). Certaines missions sont refusées si elles ne répondent pas à un vrai besoin, ou servent à contourner de vrais problèmes internes.

Pendant le recrutement, les entretiens sont menés uniquement par les deux consultants seniors ensemble, en présentiel. Ils s’appuient sur des outils numériques exclusifs dont les droits d’utilisation appartiennent à W Entreprise. Les résultats des tests sont décryptés avec le candidat en début d’entretien, la plupart d’entre eux sont étonnés de la pertinence’ et de la précision des analyses.

En aval du recrutement, nous assurons au sein de l’entreprise, l’intégration du nouveau collaborateur suivant un programme défini avec le dirigeant et le nouveau salarié. Chacun sait ce qui est attendu de l’autre, le processus de validation est clairement balisé. Nous procédons ensemble en fin de période d’essai à une validation de la valeur apportée.

Le recrutement :

Un métier d’expérience et d’expertise qui nécessite des outils puissants d’aide à la décision

Interview des Consultants Recrutement W. Entreprise : Valérie Renoux et Eric Wéry
Par INWENT Partenaire : Marie Constantin

Marie : Pourquoi avoir lancé l’offre de recrutement ?

Valérie : J’avais travaillé en Région Parisienne pendant plus de dix ans dans deux cabinets de “chasseurs de têtes”. C’était un métier très intéressant, nous répondions à des commandes de clients sur un profil, et nous devions identifier les candidats potentiels dans les entreprises où ils se trouvaient et les approcher directement.

Eric : Au niveau du cabinet, le besoin est venu des missions d’audit.

Lorsque nous définissions avec notre client une organisation cible, nous étions parfois également amenés à lui proposer un profil de poste avec les qualités requises : il vous faudrait telle fonction, la personne pourrait avoir telles qualités, créer du lien, être à l’écoute, etc.

Et invariablement le client nous rétorquait : Et bien trouvez-le moi !

Marie : Comment trouvez-vous les candidats ?

Valérie : Comme tous les cabinets nous utilisons les bases de données, les cvthèques, les annonces et les réseaux sociaux, qui sont un excellent outil de mise en relation.

Eric : Une des forces de Valérie est sa qualité d’écoute et de prise de notes. Pendant que nous échangeons avec la ou le candidat, elle écoute, réécrit le fil de cette histoire de vie, sans juger, pour objectiver un parcours, avec ses échecs et ses réussites.
Aller derrière ce qui est dit, comprendre ce qui fait sens chez l’autre.

Valérie : Nous sommes attachés à un document très étayé qui permet à notre client de se sentir dans l’ambiance de l’entretien.

Marie : Quels types de poste recrutez-vous le plus souvent ?

Eric : Des responsables de service (Directeur Financier, Chef comptable, Directeur Technique, Directeur Commercial, etc.), et régulièrement des Assistantes de Direction.

Marie : Combien de temps dure en moyenne une mission de recrutement ?

Valérie : Généralement, entre la diffusion de l’annonce, la recherche sur les cvthèques, les réseaux sociaux, etc., puis le tri des candidatures, les entretiens et enfin la présentation à notre client, il faut compter environ 6 semaines.

Marie : Combien présentez-vous de candidats ?

Valérie : Cela dépend de la demande de notre client et de la rareté de la cible, mais en moyenne 3 candidats.

Eric : Valérie prépare des dossiers complets et je suis généralement présent aux entretiens de présentation pour accompagner notre client dans ce moment important de choix.

Valérie : tu dis souvent que nous éliminons et que le client choisit

Eric ; Tout à fait, lors de l’entretien, le candidat se met face au chef d’entreprise. Je suis en retrait, et n’interviens que s’il y a un vide, un manque de précision, un thème à creuser.

Marie : Lorsque le candidat est choisi, la mission est-elle terminée ?

Valérie : Absolument pas, il nous arrive de dire que c’est là où tout commence

Eric : Oui, recruter c’est réaliser une greffe, même si l’entreprise est saine et que le candidat est bon, cette alchimie subtile qui consiste à faire rentrer un élément étranger dans ce “corps vivant” est parfois un grand défi.

Marie : En quoi l’intégration du candidat est-elle un enjeu ?

Eric : il est nécessaire de préparer le terrain et vendre à l’équipe qu’on ne lui retire rien, mais que la nouvelle composition des rôles permet à tous de se repositionner.

Expliquer qui est le nouveau recruté, vendre sa compétence sans ostentation, ni création de jalousie. Il faut également s’assurer que le jour de son arrivée il y a aura quelqu’un pour l’accueillir, lui faire visiter, effectuer les présentations, mettre à l’aise.

Ensuite, dérouler scrupuleusement le programme d’intégration qui a été préparé avant l’arrivée

Tirer rapidement les enseignements d’une incompréhension, d’une difficulté, rectifier, expliquer, comprendre

Valérie : sans oublier tout ce qui peut arriver d’imprévu dans la vie de l’entreprise qui fait que rien en se passe comme cela avait écrit. Et pourtant, au bout du compte le dirigeant doit être en mesure de prendre une décision, à la fin de la période d’essai : Est-ce le bon candidat ? Amène-t-il la valeur ajoutée attendue ? S’intègrera-t-il durablement avec nous ? Et non la moindre question : A-t-il envie de rester ?

Marie : Pourquoi insistez-vous sur la complexité et les incertitudes de ce métier ?

Valérie : C’est d’abord un domaine passionnant, mais parfois frustrant. Tout a pu être fait pour lever les risques, nous avons également pris des références auprès de personnes qui ont travaillé avec le candidat pressenti, pour conforter la décision, et il arrive néanmoins que le fil casse et que le recrutement ne se fasse pas.

Marie : Pourquoi un candidat peut-il ne pas venir au final ?

Il peut arriver qu’un bon candidat, qui vient présenter sa démission à son dirigeant actuel, voit sa situation fortement améliorée, et renonce à quitter son entreprise, un grain de sable qui se présente à un mauvais moment, un problème de train le jour de l’entretien, une incompréhension.

Eric : Une fois de plus nous sommes au cœur de notre vision du métier : nous mettons beaucoup de choses en œuvre au niveau des outils, des procédures, des méthodes de travail pour couvrir le risque. Lors des entretiens, et c’est pour cela que nous n’aimons pas la visio conférence, nous voulons entendre ce qui n’est pas exprimé, nous essayons de ressentir, de nous mettre à la place de celui ou celle qui nous a confié la mission.

Mais en matière de recrutement, nous sommes dans l’HUMAIN. Nous concevons que, pour des recrutements de masse, il y ait du traitement de masse, mais nous nous considérons comme des artisans du conseil, des acteurs du sur-mesure, nous ne travaillons pas avec une grille et des cases, nous travaillons avec des gens, dirigeants de petites unités, futurs acteurs qui deviendront des femmes et des hommes clés dans la PME. Cette part de l’humain est prépondérante dans notre approche.

Marie : Et pour conclure ?

Valérie : C’est une partie riche de ce métier de conseil. Séduire, convaincre le candidat, de la rédaction de l’annonce aux entretiens, convaincre notre client, nouer la relation, la construire dans l’intégration.

Eric : Et souvent lors de rencontres futures, puisque nous collaborons généralement dans la durée avec nos clients.

Ils nous font confiance